Frédérique BarralNiépi est un magazine pour les ‘‘sans gluten’’ dont je fais partie. Cependant, je n’ai pas voulu faire un média sur la maladie, mais plutôt sur la façon de vivre le mieux possible cette intolérance. Niépi a donc choisi un sujet grave, que nous traitons avec gaieté. Nous voulons être un lien, être proche et aller à la rencontre de ceux qui créent leurs vies sans gluten... Le magazine dévoile des trucs & astuces, des bonnes recettes, des conseils de chefs, des adresses, des escapades gourmandes... le tout sans gluten !

Frédérique Barral.

 
 
La petite histoire

La petite histoire...

 

Voilà cinq ans que ma fille et moi-même avons été diagnostiquées “intolérantes au gluten”. Lorsque l'on doit bannir de sa vie tous les aliments contenant du gluten, on est vite envahie par un vent de panique. Devant la liste grandissante des produits interdits, les premières courses sont un vrai calvaire, et les repas se transforment en de grands moments de frustrations. Les rendez-vous, les sorties entre amis, les rencontres familiales, les anniversaires... toutes ces occasions de convivialité autour d'un bon repas deviennent, paradoxalement, d'interminables moments de solitude et d'angoisse : comment refuser poliment de manger ce qui va nous rendre malade sans passer pour une malade imaginaire - puisque la maladie cœliaque ne se “voit” pas ?

Heureusement, après cette période de désespoir s'installe, petit à petit, une VIE NOUVELLE “sans gluten”.

 

 

C'est à ce moment que l'on réalise que manger sans gluten c'est simplement aborder la cuisine autrement. Comme tout changement, cela provoque au début un certain inconfort induit par la perte des repères. Mais, très vite, les recherches et la découverte de nouveaux produits attisent la curiosité.

On retrouve le plaisir de choisir et de sélectionner des aliments en toute conscience, et de voir la variété et la créativité s'installer en cuisine. On s'offre la possibilité de vivre de nouvelles expériences gustatives, accompagnées d'un bien-être digestif tant espéré.

Et, surtout, on expérimente la joie de partager ces nouveaux délices, et de voir nos proches se délecter de saveurs inattendues.

C'est à ce moment là que, pour moi, l'idée de NIéPI MAGAZINE a germé : j'avais envie de partager le positif d'une vie sans gluten ! Avec mon époux graphiste, Fabien Barral, nous avons imaginé une revue de cuisine art de vivre, au design épuré. Une revue à la fois belle et utile. Cette fois ça y est, Niépi est né.

 
 

Pour qui, pour quoi ?

 

C'est un magazine pour les “sans gluten”, leur famille et pour tous ceux que ça intéresse.

C'est un magazine léger, parce que le “sans gluten” dans notre société c'est parfois compliqué, alors prenons la vie du bon côté !

C'est un magazine pour comprendre, être accompagné dans une vie sans gluten. Vous y trouverez des trucs, des astuces, des bonnes recettes, des bons conseils de chefs, des adresses, des lieux... et tout ça, sans gluten, bien évidemment !

Niépi, c'est un lien positif pour faciliter “les vies sans gluten”. C'est un souffle de bonheur à garder sous la main, à faire circuler, parce que la vie est belle et qu'il faut la partager.

Ce magazine existe pour que manger sans gluten soit simple, riche en goût, en plaisir et en rencontre. Ce magazine existe parce que manger sans gluten, ça rend happy !

Pour qui, pour quoi
 
 
Aux origines du mot Niépi

Aux origines du mot Niépi

 

Nyepi est une cérémonie balinaise, la nuit du Nouvel An pendant laquelle on fait du bruit pour faire fuir les démons et nos propres peurs. Le magazine Niépi est une aide pour éloigner nos peurs et avancer vers une vie sans gluten plus sereine. Niépi, c’est aussi ni / épi, dans l’idée de nier l’épi de blé, la plus grande source de consommation de gluten.