Une graisse magique : l’huile de coco !

mercredi 04 janvier 2017 / Infos gluten

Une graisse magique : l’huile de coco !

La noix de coco fut et est encore aujourd'hui l'aliment de base de millions d'habitants des îles et des rivages du Pacifique. La magie de l’huile de coco tient à sa composition nutritionnelle : des acides gras saturés (ceux qui sont à limiter), mais des bons, grâce à l’acide laurique qui compose la moitié de ses acides gras. Le gras de la noix de coco aiderait ainsi à abaisser le taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL).

 

En effet, le Dr Raymond Peat, chercheur en endocrinologie et détenteur d'un doctorat en biologie de l'Université de l'Oregon avec une spécialisation en physiologie, affirme que consommée régulièrement l'huile de coco abaisse le taux de cholestérol et le ramène à la normale, en le transformant en prégnénolone, un précurseur hormonal jouant un rôle positif sur la circulation sanguine de la peau, sur la mémoire et sur le système nerveux.

 

Deux études ont comparé l’effet de l’acide laurique et de tous les autres acides gras saturés et, dans les deux études, la conclusion était que l’acide laurique a un effet plus favorable sur le rapport cholestérol total / cholestérol HDL en augmentant les taux de cholestérol HDL (considéré comme le "bon" cholestérol).

 

Mais ce n’est pas tout : notre organisme transforme pendant le processus de digestion l’acide laurique en monolaurine. Or celle-ci a des propriétés antivirales & antibactériennes. De plus, les autres acides gras présents dans la noix de coco (caprique et caprylique) ont des propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales. L’huile de coco serait donc utile en cas de dysbiose intestinale due à des mycoses.

Enfin, l’acide laurique est le principal acide gras saturé du lait maternel et la noix de coco en contient en grande quantité !

 

Qualité de l'huile de coco

 

Un certain engouement autour de la noix de coco a fait fleurir un (très) grand choix d’huiles de coco au cours de ces dernières années.

 

Les qualités de l’huile, comme pour tout autre produit transformé, varient d’une marque à l’autre. On en trouve ainsi qui sont certifiées biologiques et/ou équitables, quand d’autres sont désodorisées (on leur fait subir un processus spécial leur enlevant toute odeur), ou encore raffinées... Certaines huiles sont vierges, et d’autres extra-vierges.

 

Il faut savoir que l’huile de noix de coco vierge est simplement extraite par pression de la pulpe fraîche de la noix. Ainsi, l’huile conserve le goût et l’odeur de la noix de coco. L’huile raffinée, quant à elle, est extraite du noyau séché de la noix de coco à l’aide de solvants : elle est tout d’abord raffinée avant d’être désodorisée.

 

Les industriels qui utilisent l'huile de coco (dans les biscuits industriels par exemple) utilisent le plus souvent la version hydrogénée de l'huile de coco. Cela lui enlève tous ses avantages, la matière grasse étant alors transformée en acides gras trans, ceux-là mêmes qui augmentent les risques cardiovasculaires. En cuisine, je pense que privilégier une huile de coco vierge, bio et équitable est la base pour garantir un produit de qualité dont le choix reste à affiner en fonction de vos goûts personnels.

 

Et le beurre de coco ?

 

L’huile végétale de coco ne contient pas de fibres, contrairement au beurre de coco. Le beurre de coco, lui, contient toutes les fibres de la chair de la noix de coco ainsi que ses acides gras. Il a donc les mêmes propriétés que l’huile, les fibres en plus. En cuisine, il convient parfaitement pour remplacer le beurre ou la margarine.

 

Vous pouvez aussi en fabriquer si vous avez un bon mixeur, à partir de noix de coco en poudre ou en copeaux (non toastés), en ajoutant un peu d'huile de coco pour aider votre mixeur. Pour 400 g de noix de coco, vous pouvez ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe d’huile de coco. Mixer en plusieurs fois jusqu'à obtention d'une consistance parfaitement homogène afin d'obtenir un beurre très crémeux. Cela prend entre 2 et 15 minutes selon les mixeurs. Vous obtenez alors un beurre de coco qui se raffermira en refroidissant. Vous pouvez le conserver plusieurs mois au frais (pensez à le sortir 1 heure avant utilisation pour qu’il ne soit pas trop dur). Vous pouvez effectuer cette préparation avec de la chair de noix de coco fraîche. Vous obtiendrez alors une crème ressemblant à du fromage frais qui se conservera, par contre, peu de temps.

 

En cuisine, le beurre de coco convient parfaitement pour remplacer le beurre ou la margarine.

 

Si vous voulez acheter le beurre de coco tout prêt, vous pouvez en trouver sur www.nutri-naturel.com (marque Nutiv) ou sur www.keimling.fr (il est dénommé, sur ce site, "mousse de coco").

 

Retrouvez l'article complet sur Les matières grasses dans le Niépi 3 disponible en ebook.

 

 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.